écrite par Jérôme / testée par Loïc

Sur les pas de l'ours des Pyrénées

La micro-immersion en quelques mots
CHEZ
Jérôme
LIEU
Melles, Pyrénées Centrales
VILLE LA PLUS PROCHE
1H48 depuis Toulouse
ACTIVITÉS
explorer les traces de l’ours, randonner dans son biotope
DURÉE CONSEILLÉE
à partir de 3 jours et 2 nuits
BUDGET
à partir de 256 € (pour 2 personnes)

Sommaire

Je me présente

Emblématique, l’ours brun incarne le patrimoine pyrénéen. Tantôt adulé, tantôt traqué, l’ours a façonné l’histoire des Pyrénées.
Au fil de l’histoire, le territoire de l’ours s’est considérablement réduit. A la fin des années 80, l’existence probable d’un seul ours brun dans les Pyrénées centrales ne pouvait laisser espérer la conservation de l’espèce. C’est alors que des maires de la haute vallée de la Garonne décident de restaurer le patrimoine naturel des Pyrénées Centrales et d’y réintroduire l’ours.
Melles, un petit village niché à flanc de montagne dans les Pyrénées Centrales, est devenu le symbole de l’avenir de l’ours. C’est ici que furent opérées les premières réintroductions des ours. Ziva et Melba en 1996, puis Pyros en 1997. D’où le surnom du village: le pays de l’ours.
Il y a 2 ans, j’ai décidé de quitter Toulouse pour revenir dans mon village. Ici, à Melles. J’ai alors repris l’auberge communale. Aujourd’hui, j’accueille les voyageurs au plus près de l’ours des Pyrénées.

Tout un programme

En immersion au pays de l’ours.
Explorer les traces de l’ours
Participez au suivi scientifique de l’ours brun !
Pays de l’ours – Adet est l’association pyrénéenne créée en 1991 pour initier et promouvoir le retour de l’ours dans les Pyrénées. Elle est à l’origine des premiers lâchers d’ours dans les Pyrénées Centrales: Ziva et Melba en 1996, Pyros en 1997 et 5 autres en 2006. Aujourd’hui, l’association promeut aussi les activités respectueuses de l’environnement dans les Pyrénées et participe au suivi de la population d’ours bruns sur ce territoire.
Le suivi d’une espèce aussi discrète que l’ours brun et dans dans un territoire aussi grand que les Pyrénées repose principalement sur des méthodes indirectes qui font appel à la recherche d’indices de présence (empreintes, poils, photos, etc…).
L’association Pays de l’Ours a créé un sentier spécialement équipé de dispositifs de collecte d’indices sur la zone de présence des ours, au coeur de la forêt pyrénéenne. Cette forêt abrite une faune et une flore des plus diverses.
Adrien, membre de l’association Pays de l’Ours et accompagnateur (passionné) en montagne, est le guide de cette journée. Avec lui, apprenez à identifier les indices de présence et faites vous-mêmes les relevés scientifiques des traces, poils, crottes … Relevez également les pièges vidéo et visionnez les images sur place !
Une fois les échantillons biologiques ou visuels relevés, ils sont envoyés au laboratoire pour analyse. Ce suivi permet d’actualiser les connaissances sur l’ours et de restaurer une population viable dans les Pyrénées Centrales.
  • Départ : Melles, devant mon auberge
  • Durée : 8-10H
  • Longueur : 10,9km
  • Difficulté : moyen
  • Type : boucle
en partenariat avec l’association Pays de l’Ours
Randonner dans le biotope de l’ours
Crapahutez dans le biotope de l’ours, des forêts de moyenne montagne (920 m) à l’estive du Crabère (1868 m).
L’ours brun a pour habitat naturel les grandes forêts dans les montagnes en basse et moyenne altitude. Dans les Pyrénées, son habitat préféré est composé de forêts de hêtres, sapins, pins, de pelouses humides, de prairies de fauche, et lisières riches en baies.
L’ours ne recherche pas forcément les forêts les plus hautes et difficiles d’accès, mais celles qui sont les plus calmes et les plus riches en ressources alimentaires. Il est un omnivore opportuniste, principalement herbivore. Il mange ce qu’il trouve facilement, en fonction des saisons : framboises, myrtilles, herbe, glands, faines, châtaignes, insectes ou cadavres d’animaux … soit en moyenne 70 % de végétaux.
L’été, l’ours suit la pousse de la végétation vers les prairies d’altitudes et profite parfois de brebis laissées sans protection. Le défi est clair: faire cohabiter l’activité pastorale et la présence de l’ours. Deux piliers de l’histoire des Pyrénées. La présence de l’ours a permis de mobiliser des moyens pour améliorer les conditions de travail des bergers en montagne: restauration des cabanes, embauche de bergers, achat de chiens de protections (les patous), mise en place de parcs de groupement nocturne… Chacun a sa place en montagne, l’ours comme les bergers.
Cette randonnée emprunte une partie du GR10. La célèbre traversée des Pyrénées.
  • Départ : Labach (un hameau de Melles, à 4km de l’auberge)
  • Durée : 6H
  • Longueur : 10km
  • Dénivelé : 950m
  • Difficulté : moyen
  • Type : aller-retour
Rencontrer les acteurs locaux
La présence de l’ours dans les Pyrénées déchaine, de tous temps, les passions. Discutez avec les acteurs locaux pour mieux comprendre l’histoire passionnée que les Pyrénéens vivent aux côtés des plantigrades.
Après la randonnée sur les traces de l’ours, discutez avec Adrien. Passionné par la nature et défenseur de la présence de l’ours dans les Pyrénées.
Puis, en fin de journée, les gens du village se retrouvent dans mon auberge. L’unique commerce du village. Rencontrez mon frère, Mickaël. Depuis son face à face avec l’ours, en 2013,  il part régulièrement à sa rencontre dans les alentours de Melles et dans le Val d’Aran.

L’hébergement

Dormez au coeur du pays de l’ours.
Le logement
J’ai repris l’auberge du Crabère, au coeur de Melles et du pays de l’ours. Un monument de pierre typiquement pyrénéen.
J’ai 5 chambres, dans un écrin de nature et sur le sentier de grande randonnée le GR10.
La table
Je propose aussi une cuisine authentique, sans prétention, à partir de produits frais et locaux.
Et régulièrement, je passe ma journée derrière les fourneaux pour concocter des spécialités locales: garbure, escalivada, paella … Les saveurs généreuses des montagnes des Pyrénées.

Les informations pratiques

Quand venir ?
D’avril à novembre.
Dès les premiers froids, les ours commencent à réduire leurs déplacements. C’est le comportement de préhibernation. Puis, pendant l’hibernation, l’ours ne mange ni ne boit. Il se nourrit sur ses réserves de graisse.
Comment venir?
Nous sommes situés à 1 heure 48 minutes depuis Toulouse.
Budget
Chambre double : 53€
Chambre familiale : 107 € pour 3 personnes ou 119€ pour 4 personnes
Suivi scientifique sur les traces de l’ours :
1 personne – 99€
2 personnes – 75€ / personne
3 personnes – 70€ / personne
4 personnes – 68€ / personne

Me contacter

Pour réserver ou simplement discuter, envoyez-moi un message.